Apprendre l’informatique à des personnes âgées, 1ère partie

Mes grands-parents (76 et 73 ans) ont décidé il y a peu de se mettre à l’informatique et ont fait appel à mes services pour leur en inculquer les bases.

N’étant pas toujours disponible, cette première confrontation avec l’informatique n’aura duré que 5 ou 6 heures, réparties sur une petite semaine.

Les résultats sont plutôt positifs: partis de rien, ils sont maintenant capables de:

  • Connaitre les principales touches du clavier
  • Manier la souris
  • Allumer et éteindre l’ordinateur
  • Ouvrir une session
  • Gérer (à peu près) une arborescence dans l’explorateur de fichiers
  • Lancer un logiciel de leur choix (sans pour autant connaitre l’utilisation de ce logiciel)
  • Connecter un appareil photo numérique
  • Visualiser des images
  • Lancer un diaporama
  • Ecrire du texte sous OpenOffice avec une mise en forme simple
  • Enregistrer un texte avec OpenOffice

Mais pour arriver à cela, nous avons été confrontés à un certain nombre d’embûches. Voici les principales:

1. Le matériel

Un clavier comptant une centaine de touches, il est nécessaire de s’attarder sur les fonctions des touches principales: les lettres, les chiffres, la barre d’espace, la touche entrée (pour des personnes âgées, privilégier le terme « retour chariot »), la ponctuation, shift et alt gr, maj, suppression avant et arrière…

Pour les débutants, on ne doit négliger aucun détail: il faut dire que la souris contient un bouton à gauche, un bouton à droite, et une molette.

Concernant les différents branchements de l’ordinateur, dans un premier temps, il vaut mieux ne pas trop en parler.

2. La multitude de données affichées à l’écran

Le débutant croule vite sous le nombre d’informations. Il y en a  partout, on peut cliquer à peu près partout, l’information se présente aussi bien sous forme de texte que sous forme d’icônes, de champs texte, de listes de choix, d’arborescences, l’information est parfois même cachée (bouton droit). Et qui plus est, une fausse manipulation peut entrainer pas mal de dégâts. Le débutant hésite donc à cliquer, de peur de tomber sur une situation inconnue.

Solution: C’est l’habitude qui va lui faire prendre confiance. Il faut donc absolument qu’il réalise toutes les manipulations lui-même lors de l’apprentissage.

3. Retenir des concepts plutôt que des procédures

Il est malheureusement impossible de noter sur un papier toutes les actions possibles avec un ordinateur :-) Même si la tentation de noter où se trouve tel ou tel composant est grande, il ne faut utiliser cette technique qu’au début de l’apprentissage, uniquement pour pouvoir s’entrainer tout seul. En effet, qui nous dit que le fichier toto.odt ne va pas se retrouver un jour à l’autre bout de l’arborescence?

Solution: Insister sur la théorie. Un dessin valant mieux qu’un long discours, ne pas hésiter à mettre en images ce que vous racontez.

4. Un clic ou deux

Là encore, le choix du simple clic ou du double clic, ainsi que du clic droit, vient avec l’habitude. On peut résumer en disant qu’un seul clic sert à sélectionner ou à se positionner, un double clic sert à ouvrir, et un clic droit à afficher des options.

Solution: l’habitude, sachant que l’utilisateur ne doit pas avoir peur de cliquer.

5. Le regard n’est pas un curseur

Le débutant a une grosse tendance à se dire que l’action qu’il souhaite réaliser va forcément se réaliser là où il regarde. Il faut lui expliquer que le curseur de la souris doit être le prolongement de son regard, et qu’il faut en général cliquer à l’endroit que l’on regarde pour que l’action désirée se réalise.

6. Les arborescences

L’utilisateur doit être capable d’organiser ses données. Il faut donc lui expliquer qu’il est possible de créer des dossiers et des sous-dossiers sur x niveaux, dans lesquels on pourra classer des images, des textes, des logiciels, etc… Il doit également être capable de couper, copier, coller, déplacer, renommer et supprimer des éléments.

7. Utilisation du clavier en fonction de la fenêtre affichée

Après avoir présenté le clavier, il est bon de noter que les touches du clavier n’ont pas le même effet selon ce qui est actif à l’écran: tel ou tel logiciel, ou encore l’explorateur de fichiers. Par exemple, la touche entrée sert à passer une ligne dans un traitement de textes, mais le concept de saut de ligne n’existe pas dans une arborescence par exemple. Là encore, il faut rassurer l’utilisateur en lui disant que cela viendra avec l’habitude.

8. Dissocier machine, système d’exploitation et logiciels

Voici un gros pavé bien flou pour les débutants (et pour beaucoup de monde en fait). Ils ne dissocient pas la machine du système d’exploitation (« Qu’est-ce que vous avez comme ordinateur? Un Windows Vista? Ah oui, c’est le dernier à ce qu’il parait, c’est un bon ordinateur alors »)… Certes, on installe rarement Vista sur une machine cadencée à 90 MHz, et inversement. Mais il est tout de même essentiel pour l’épanouissement du débutant que celui-ci puisse dissocier la machine du système d’exploitation. Pour cela, il faut dire que dans la machine, on peut très bien installer telle ou telle version de Windows, ou Linux, ou Mac, ou que sais-je encore. Il faut résumer très grossièrement en disant que le système d’exploitation permet à l’utilisateur de communiquer avec la machine, en gérant l’affichage, la souris, etc…

A cela viennent s’ajouter les logiciels. Il faut expliquer que les logiciels s’installent sur l’ordinateur, qu’il en existe des milliers, que certains sont payants et d’autres gratuits, et que chaque logiciel permet de remplir une fonction bien précise selon les besoins de l’utilisateur, comme naviguer sur internet, écrire un texte, etc…

9. Compatibilité entre types de fichiers et logiciels

Voilà un deuxième pavé bien flou pour les débutants. Attention, on tombe vite dans des explications difficiles. Comment expliquer que le texte que vient d’écrire le débutant avec OpenOffice Writer ne pourra peut-être pas être lu par son ami débutant qui a acheté la panoplie complète MS Office? Il est nécessaire que le débutant comprenne bien ce qu’est un fichier et sa relation avec un logiciel, ou bien le débutant va croire que la machine que vous lui avez conseillée n’est pas assez puissante ou pas assez standard, ou que sais-je encore, en tout cas il se fera de fausses idées.

Il faut donc expliquer avec des exemples que chaque fichier comporte un nom, un point et une extension. Il faut préciser que le nom est au choix de l’utilisateur, et que l’extension dépend du logiciel qui va générer le fichier. Il faut dire que dans un fichier sont écrites toutes les informations permettant de retrouver ensuite ses données comme on les avait laissées la dernière fois. Pour préciser les choses, on peut par exemple écrire un petit texte avec OpenOffice, puis renommer l’extension du fichier obtenu, en JPG par exemple, et double cliquer pour ouvrir le fichier. Là, le logiciel lié par défaut aux fichiers de type JPG s’ouvrira, mais il sera incapable d’interpréter le fichier, puisque son contenu n’est pas une image mais un texte.

Quand l’utilisateur a compris qu’à un type de fichier correspond un (ou plusieurs) logiciel(s), il faut aller plus loin en précisant qu’un texte OOo Writer par exemple, ne pourra pas être interprété par MS Word, car même si Word permet comme Writer de mettre en gras, de centrer, etc, les conventions d’écriture et de lecture de ces informations sont différentes. Il faut dire par exemple que deux logiciels de traitement de texte ont chacun leurs avantages et leurs défauts, qu’ils savent tous les deux interpréter tel type de fichier, mais que l’un saura faire telle chose en plus que l’autre ne saura pas réaliser, et inversement.

Difficile de ne pas embrouiller l’utilisateur avec ça… En tout cas, il est nécessaire que l’utilisateur comprenne ce concept si vous ne souhaitez pas être embêté tous les 5 minutes :-)

Conclusion:

Tous les points décrits ci-dessus (et j’en ai certainement oublié), doivent être vus avec le débutant, afin qu’il ne soit pas perdu sous la quantité incroyable d’actions réalisables. N’hésitez pas à lui répéter qu’à force de faire toujours les mêmes actions, les automatismes finiront par venir. N’hésitez pas non plus à montrer des résultats bien concrets: lancez un diaporama, écrivez un petit texte mis en forme, avec insertion d’images, de tableaux, etc… l’utilisateur sera à la fois alléché et rassuré. Répétez plusieurs fois chaque exercice avec l’utilisateur jusqu’à temps qu’il le réalise à bonne vitesse.

Et dire que tout ça permet juste à l’utilisateur de se familiariser avec l’ordinateur, sans rien pouvoir produire… Il est encore un peu tôt pour que je puisse dire si ces conseils vont porter leurs fruits sur mes grands parents. Ce sera peut-être l’objet d’un deuxième article! (je redoute le moment où ils prendront un abonnement à internet…)

Edition du 08/03/2010 : La 2ème partie se trouve ici

52 réflexions au sujet de « Apprendre l’informatique à des personnes âgées, 1ère partie »

  1. お尻が大きくなる原因は、大きく分けて3つあります。
    ■筋肉太り
    これは筋肉がつきすぎてヒップが太る現象ですが、ダイエット指導をしていますが女性でこのケースは稀です。ごく小数ではないでしょうか。

    特に男性は「筋肉をつけると太る。」と思いがちですが、そうそう筋肉でおしりまわりが大きくなることはないです。よほどハードな運動をしなければ、筋肉でお尻が大きくなることはありません。

    ただ一応気を付ける点としては、おしりまわりの上になるところと裏側の筋肉はつけすぎないようにすることです。

    ヒップのやわらかい部分は大腿四頭筋といって、かなりボリュームのある筋肉です。ここが大きくなるとお尻から脚まで全体がたるんでだらしなく見えてしまいます。

    またお尻の前から見えないところも脂肪がつきすぎると大きく見えてしまうので気を抜かないことが重要です。

    ■筋肉不足によるむくみ
    男性でヒップがダイエットに失敗する主な原因は、筋肉がかさばることではないです。むしろその逆です。
    筋肉が足りずリンパの流れが必要量に達せず、老廃物や不要な水分が滞留しむくんでいるのがわかりやすい大きな原因です。
    ヒップや太もも等の下半身は普段から身体の構造的にむくみやすいポイントです。理由は血液やリンパが重力によって自然と下半身に行きやすくなるからです。
    そして、下半身にたまりがちなリンパや老廃物を心臓に戻してくれるポンプの仕事を果たすのが筋肉です。
    でもお尻の筋肉が不足すると、下半身にたまったリンパや老廃物も流れずにむくんでふとももやふくらはぎが大きくなってしまいます。

    ■脂肪が原因でお尻が太いケース
    もちろん脂肪が理由で臀部が太くなるケースもあります。
    いつのまにかお尻や二の腕にぶつぶつができるセルライトですが、ブツブツも皮下脂肪がたまったことで現れたものです。別に肌に害がある訳ではないですが、見た目がよくないのは事実です。
    ちなみに脂肪でお尻が大きくなっているケースはお尻の裏側を見ればだいたい分かります。
    お尻の裏側にセルライトがあれば脂肪で大きくなっている、と見て良いです。

  2. J’ai 62 ans très très peu de connaissances en informatiques !!! déjà le vocabulaire  » dossier , ouvrir , couper coller et tout et tout mais je veux y arriver par moi même pour montrer à mes 4 petits enfants que grany s’ y connaît ! que me proposez vous ? il y aurait des livres pour nous les tout tout débutants des+ 60 ans qui en veulent je pensais ds la gamme  » informatiques pour les NULLS ou alors directement par ordinateur mais là je ne sais pas bien l’ ouvrir , que de lettres que de signes partout!!!! arriverais je un jour savoir traiter les photos que je fais
    ps ; écrit par un de mes petits mais dicter par grany
    merci pour elle , elle en veut tant ma grany et en plus elle a tout son temps pour y arriver et je pense qu’ avec son caractère , elle y arrivera en UN AN
    merci pour elle
    david

  3. Bonjour !
    Pour rendre l’informatique accessible aux grands débutants, une distribution GNU/LINUX gratuite a été crée. Il s’agit d’HandyLinux !
    Elle cherche a faciliter les usages aux maximum, avec un menu simplifié et des outils d’accessibilités pour les personnes handicapées (synthèse vocale, loupe…).
    Il est également possible de participer à son amélioration.
    Je vous conseille fortement de l’essayer !
    http://handylinux.org/

    A bientôt !

  4. Bonjour,
    Je suis formatrice informatique dans une centre social.
    Je suis tombée sur cette page par le plus grand des hasards, en recherchant des documents sur l’arborescences des fichiers.
    En effet, j’ai expliqué de pleins de façons différentes, je suis passée par le jeux « du réel au virtuel » (…) mais c’est toujours très abstrait, et difficile à transposer pour eux…

    Si vous avez des ressources … je suis preneuse !
    Merci !

    • Bonjour, je suis étudiante dans le domaine des TIC et en stage dans un centre social. Mon projet pour l’année est d’animer des ateliers multimédia (ordinateur et console de jeux Wii) auprès de personnes âgées en institution. Avez-vous des pistes sur comment aborder ce sujet ? Des sites intéressants par rapport à cela ?
      Merci

      • Depuis plusieurs années, je suis des personnes âgées dans leur approche de l’informatique. Je crois qu’il faut commencer par accorder une TRES grande importance au confort physique: regard à bonne hauteur (tenir compte des verres à optique variable) et des cous fragiles), animateur face au jour et non à contre jour, siège confortable, parole claire. Ensuite adapter l’écran: agrandir les icônes et les caractères, modifier la trace du pointeur pour le rendre plus facile à voir. Au premier cours: rassurer en faisant allumer et éteindre plusieurs fois le pc ou la tablette. Ensuite tenir compte des difficultés liées à une nouvelle approche de l’information: fenêtres successives au lieu d’information étalée dans l’espace; possibilités multiples pour un même résultat: ouvrir, fermer une fenêtre de 3 manières possibles, etc. Etre amusant: ouvrir rapidement un jeu de cartes facile comme une réussite. Etre concret et trouver des similitudes qui permettent de comprendre le chemin que suit le pc pour fournir et traiter l’information: p ex, je compare le pc à une ferme, le fermier est le système d’exploitation, les outils sont les logiciels, apps, etc. Pour sortir de sa ferme, le fermier a besoin d’un camion, c’est le modem, bbox, livebox …Le chauffeur est le navigateur et le manutentionnaire le moteur de recherche. Donner des objectifs concrets et à court terme, p ex 5 animations permettent déjà d’être autonome dans la recherche sur internet. Le cours de dactylo gratuit en 27 leçons et souvent fort apprécié. Voilà qqs suggestions. Bon amusement et bon travail

        • bonjour,pourriez-vous me dire par quelle voie vous etes passé pour enseigner des cours aux personnes agées car ce métier m’interesserait! merci!

  5. Bonjour,

    J’ai lu votre article et je vous remercie pour vos nombres informations. Je suis étudiante et je débute mon travail de fin d’études ayant comme sujet Initiation à l’ordinateur et à l’Internet pour les personnes âgées (+ 60 ans). Je vais devoir réaliser des formations moi-même et je dois dire que toutes les informations que vous fournissez m’intéresse car pour ma génération, il est toujours assez difficile de se mettre au niveau de ces personnes. Merci beaucoup pour votre article !

  6. Bonjour,

    Cette article m’inspire car je compte monter un atelier d’informatique pour les personnes âgées. j’aimerais bien me mettre en auto-entrepreneur au début. Pensez vous que ce projet peut être viable ?

    Sincèrement, je pense qu’il y a beaucoup à faire surtout dans les maisons de retraites, association de 3 eme âge, hôpitaux, mairie etc. dans la région lyonnaise. Si je peux avoir l’avis générale des personnes qui consultent ce site :) .

    je compte prendre note de toutes vos références par rapport a l’informatique car je suis moi même informaticienne de métier et j’aimerais vraiment adapter mes cours à mes futurs stagiaires.

    • Je ne sais pas si ce projet est viable, en tout cas pourquoi se limiter aux personnes âgées ? ;-) Les personnes plus jeunes ne connaissent pas forcément beaucoup mieux l’informatique.

      • oui c’est vrai qu’il y a les enfants aussi qui ne maitrise pas l’outil informatique. j’essaye de me concentrer plus sur les personnes en difficultés social. je pense que c’est un réel atout et peu exploitée. Car des ateliers informatique standard il en existe des milliers.

          • Je suis tombé sur votre article, très intéressant, et je souhaite apporté une réponse à « infosenior ». Dans le cadre d’une étude de 6mois, au sein de mon école de commerce parisienne, l’équipe pédagogique et mes collègues avons conclu qu’un tel projet (solutions aux personnes âgées, cours d’informatiques, etc…) n’était pas viable, pour un grand nombre de raison. L’idée est louable, et c’est faire preuve de générosité que d’aider nos anciens, mais économiquement parlant, un tel projet n’est malheureusement pas économiquement viable. Bonne journée ! Simon

            • Oui Simon j’aurais aimé que tu nous en dise plus, en quoi donner des cours particuliers d’informatique aux seniors n’est t-il pas viable ? après tout cela fonctionne comme n’importe quel systeme de cours particuliers, a la differenence que plus de cours seraient necessaires me semble t-il

          • bonjour,
            je serais très intéressée par l’étude que vous avez fait dans le cadre de votre école de commerce, Simon.
            y aurait-il un moyen de pouvoir le lire quelque part ?
            bonne journée

            nelly

    • Je pourrais te donner une idée: donner des cours pour les personnes âgées sur les bases de l’ordinateur et pour les plus jeune un cours sur Word, Excel, Power point etc…. car c’est très important pour le monde de travail aujourd’hui savoir ça :) ))

  7. Bonjour et merci pour cet article aux précieux conseils.
    Je vais essayer de m’en inspirer pour apprendre l’informatique à ma mère qui est d’origine vietnamienne. Le problème n’est ici pas forcément lié à l’âge, mais plutôt à la barrière de la langue…

  8. Très bonne article, actuellement je suis en stage en maison de retraite, et j’ai pour projet d’insérer l’informatique dans la structure. Donc pour m’aider je vais prendre note de tout ce que vous avez dis afin de rencontrer moins d’embuche même si cela ne va pas être facile. Si vous avez d’autres conseils, je suis prenneuse. Afin que mon projet de finalise au mieux.

    Bonne journée ensoleillée.

    • Bonsoir Léa,

      J’ai également pour projet, dans le cadre de mon mémoire, d’animer un atelier informatique avec des personnes âgées dans une maison de retraite. As-tu commencé à le faire ?

      Diane

  9. Effectivement, ce n’est pas facile mais bon ! On peux bien faire quelque chose pour eux ! Allez en tout cas avec un site comme ca on va y arriver ! Courage a tous et merci a toi ! :)
    Bien a toi.

    Alice

  10. @cicisaispastrop

    Bonjour, et désolé pour le temps de réponse :-) Je ne pense pas qu’il y ait de règle qui fonctionne à tous les coups, tout dépend du tempérament de la personne qui souhaite apprendre. Il y a des personnes qui sont plus ou moins attentives, plus ou moins débrouillardes, plus ou moins intéressées, qui arrivent à retenir plus ou moins facilement, etc. Il faut prendre le caractère de cette personne en compte pour orienter l’apprentissage dans le bon sens.

  11. Bonjour,
    désolé d’avance pour l’orthographe . Disons que je suis assez jeune .
    Mes grands-parent, m’on dit que … ils voulaient que je les aident à se servir d’un ordinateur ! Comment faire ?

  12. JE VIENS DE CONSULTER VOTRE ARTICLE QUE J AI TROUVE TRES INTERSSANT JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE EFFORT J A I58 ANS ET J AIMERAIS BIEN FAIRE DES PROGRES EN INFORMATIQUE GRACE A VOTRE SITE
    MERCI

    • je fais une initiation a l’informatique pour débutants autour du département de l’isère grenoble et agglo et vallée du grevivaudan
      je le fais également par téléphone et en ligne
      si vous avez un besoin merci de me faire parvenir vos coordonnées afin que je puisse vous recontacter

  13. bonjour, je suis interessee par la derniere version de zap le web, je souhaite donner des cours simples a des débutants( faire une lettre de motiv un cv et autres courriers administratifs) a utiliser internet..; etc…

  14. Bon, ce week-end je vais essayer d’écrire une suite à cet article, car depuis le temps, il y a plein d’autres choses à dire !

  15. @Victor : Si votre grand-père a déjà compris à quoi servait un programme, c’est le principal. Après si il veut vraiment en voir les mécanismes, j’imagine qu’il va falloir lui montrer des exemples très simples de programmation dans un langage quelconque : une boucle, un hello world, des choses comme ça, ou bien encore un bout de code de page web. A vrai dire le cas ne s’est pas présenté avec mes grands-parents, mais c’est ce que je ferais ;-)

  16. Bonjour,

    Je suis en école d’ingénieur dans le domaine informatique et je me suis lancé comme défi d’apprendre à mon grand-père à se servir d’un ordinateur. Quel soulagement de trouver cette note sur votre blog!

    En effet, je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il y a beaucoup de livres pour apprendre l’informatique aux débutants, et pour moi une personne âgée n’est pas un débutant comme les autres. Il est plutôt entendu qu’un débutant est une personne utilisant un ordinateur pour faire des choses simples sans vraiment comprendre ce qu’il fait. Ces ouvrages essaient donc d’expliquer (trop rapidement) les bases mais par la suite, la majeure partie du livre concerne des opérations futiles alors que ce devrait être le contraire! La majeure partie du livre devrait concerner la base et avec l’habitude, la personne sera alors capable de découvrir par elle-même la multitude de possibilités qui s’offrent à elle. Je tenais donc approuver votre pédagogie et votre démarche dont je vais grandement m’inspirer.

    Je voulais cependant mettre l’accent sur un point qui pose problème comme vous l’avez si bien dit ci-dessus : les programmes. En effet, mon grand-père est une personne très curieuse qui aimerait tout comprendre. C’est là que la bat blesse, difficile pour lui de se représenter vraiment ce qu’est un programme. S’il comprend l’aspect de fonctionnalité qu’il nous propose, il n’a aucune entité à laquelle se référer, c’est un concept en tout point nouveau (à l’inverse de la notion de dossier ou de fichier). Je me suis donc perdu en explication à ce niveau et je voulais avoir votre avis sur la meilleure démarche à suivre?

  17. mon grand père est super sourd est je doit lui apprendre comment utilser un ordi sauf que je trouve pas de site très très très simple pour lui…. en plus il veut absolument que ça soit moi …. sniif

  18. @Guillaume: Oh, il y a sûrement pas mal de livres à ce sujet, mais je ne suis pas certain que ça aidera, au contraire. Il va lire, lire encore et encore, et finir par se perdre dans toutes les possibilités. Essayez plutôt de le concentrer sur quelques tâches bien précises. Ne survolez pas les possibilités, attardez-vous sur un sujet jusqu’à ce que ce soit bien assimilé. Laissez-lui prendre la souris et le clavier pour manipuler lui-même lors de vos cours, c’est très important pour la mémorisation. Quand à l’écran, mes grands-parents ont un 17 pouces et ça leur va bien. Si votre voisin n’a plus la vue très bonne, il appréciera beaucoup que vous augmentiez au maximum la taille des polices de caractère, et que vous mettiez un curseur de souris plus gros et plus coloré. Faites des tests avec lui. Voilà, bon courage :-)

  19. Merci pour ces lignes. Je dois former mon voisin, 70 ans et je m’appuierai sur votre expérience. Y a-t-il un bouquin à recommander pour lui? Au niveau de l’ecran, je pense que’un 17 » est un minimum? merci de votre avis eclairé.
    Guillaume

  20. Concernant mon programme « Zap-Le-Web », je l’ai développé en partant du principe que certaines personnes ne cherchent pas nécessairement à apprendre à utiliser régulièrement de nouveaux logiciels, mais veulent simplement utiliser leur ordinateur pour un certain nombre de tâches classiques : envoyer et lire des mails, accéder à quelques sites Internet, utiliser un traitement de texte … Pour eux, le plus important n’est pas nécessairement de savoir utiliser Windows, le programme Démarrer etc, mais juste d’avoir à portée de main les liens vers les programmes et fonctionnalités qu’ils utilisent. D’une certaine façon, ils veulent se servir de Windows sans avoir à apprendre à l’utiliser … Comme on peut avoir envie de se servir d’une voiture sans devenir un spécialiste de son fonctionnement.

    Mon programme peut donc être apparenté en ce sens à Ordissimo et autres, mais sans leur coté contraignant, puisque avec « Zap-Le-Web », le PC peut toujours être utilisé « normallement » par ceux qui connaissent bien Windows. Et en plus, il est gratuit ! ;-)

    Je suis d’accord que sur le plan pédagogique, la connaissance des bases est souhaitable, mais encore faut-il que la personne soit disposée à apprendre ces bases, et éventuellement à les voir remises en cause par de nouvelles versions de Windows ou autres, ce qui n’est pas le cas de tous les utilisateurs …

  21. @thabke: Merci pour le merci !

    @ByB:
    Je pense qu’il est préférable dans la mesure du possible de confronter le débutant à la réalité des concepts du système d’exploitation. Sans ces bases, je le vois mal ensuite utiliser correctement un traitement de texte ou aller sur internet en toute autonomie.

    Je me souviens, au début, mes grands parents essayaient de noter sur un papier toutes les procédures possibles. Par exemple, pour lancer OpenOffice, cliquer sur Démarrer puis sur Programmes, puis sur Bureautique, etc… Pour lancer le lecteur vidéo, cliquer sur Démarrer puis sur Programmes, puis sur Vidéo, etc… Cela n’est pas viable, on ne peut pas passer sa vie à faire des raccourcis, il faut absolument comprendre les principes. Par exemple: savoir que le menu démarrer contient tous les raccourcis qui permettent de lancer les programmes installés, et qu’ils sont classés par rubrique. Il faut faire jouer le bon sens !

    Si le débutant n’est vraiment pas capable d’intégrer ces bases, alors il vaut mieux l’orienter vers un système d’exploitation comme Magui qui a gagné le concours Lépine de 2008, et qui permet de réaliser uniquement des choses très simples (afficher des photos, lire des messages, etc…) et qui permet, dans ce cas simple uniquement, de rendre le système d’exploitation transparent sans pour autant limiter l’accès au contenu.

  22. Bonjour,

    Je constate à la lecture de votre article que vous vous intéressez à la façon de rendre l’informatique accessible aux personnes agées. J’ai eu le même souci en voulant simplifier l’utilisation de Windows à ma mère, et j’ai donc conçu et réalisé un logiciel nommé « Zap-Le-Web » qui est désormais disponible comme freeware sur Internet à l’adresse

    http://www.logitheque.com/fiche.asp?I=27437&L=Zap-Le-Web

    Ce programme, qui démarre et s’arrête en même temps que Windows, permet d’accéder à de nombreuses fonctions système de Windows, à une loupe, un lecteur MP3, un lecteur CD audio, de lancer des applications, d’ouvrir des sites web ou des dossiers, bref d’avoir sous la main l’essentiel des fonctions dont on peut avoir besoin, d’un seul clic de souris.

    Je serais intéressé de connaitre les remarques et commentaires que les utilisateurs pourront me faire (mon adresse figure à la fin du mode d’emploi de « Zap-Le-Web »). De même, peut-être ce programme vous sera t-il utile ?

  23. Très bon article ! Superbe pédagogie, posée, et très bien écrite ! J’ai eu plaisir a redécouvrir ces heures passées avec ma mère avant qu’elle comprenne l’utilité du clic droit… ;)

    • J ai 56 ans et j’ai beuacoup de mal, que des sites internet et plus personne qui m’aide …. le monde devient très difficile pour moi, les demarches administratives je n’y arrive meme plus, il faut l ordinateur pour tout et je n’en peu plus …… je memorise très mal et la vie devient infernale pour moi …… personne pour nous aider et j’en suis a me demander ce que je vais devenir …. obliger les gens a utiliser un ordinateur alors qu’ils ne peuvent pas, ce n’est pas que je ne veux pas, je ne peux pas … meme au chomage, il faut tout faire par internet, je suis sur les nerfs et ne trouve plus personne pour m’aider dans mes demarches. Je viens de prendre internet et je suis perdue je n’arrive a rien, je ne sais plus quoi faire et songe meme à quitter ce monde dans lequel je suis totalement perdue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>