L’attaque des ordinateurs zombies

L’histoire que je vais vous conter en ces pages s’est réellement passée, il y a fort fort longtemps, dans une contrée fort fort lointaine. C’est l’histoire la plus horrible et la plus effroyable que vous ayez entendue jusqu’à maintenant. Pire que les histoires de sorcières, de loups-garous ou de vampires.

C’est l’histoire … de l’attaque des ordinateurs zombies !

331910_3140.jpg

Chapitre 1: L’hébergement

Quelques temps avant le drame, je décidai d’offrir au monde la prose qui faisait partie intégrante de ma vie. C’est ainsi que je me lançai dans l’élévation d’un blog. Cette entreprise, mais je n’en étais alors pas conscient, allait très vite se transformer en véritable épreuve.

Les premiers jours, tout se passa bien. Le blog prit un peu d’ampleur, et les colporteurs, les moteurs de recherche, disséminèrent la nouvelle. Vous, lecteurs, m’épatâtes de ce que vous putes écrire en commentaires.

J’étais en joie.

Chapitre 2: Une horrible machination

La nuit venue, alors que les braves gens étaient plongés dans un profond sommeil, une forme surgit de la pénombre. Puis une autre, puis encore une autre. Bientôt, ce furent des dizaines d’ombres qui s’amassèrent. Puis des centaines. Et d’un seul coup, elles fondirent sur mon blog. Je pus les voir alors. Leurs pas hésitants, leurs yeux caverneux, leurs habits déchirés, leur putréfaction, leur bouche fétide. C’étaient des zombies!

886428_63356730.jpg

Ils se dirigèrent tous vers mon blog, et là, y crachèrent leurs commentaires damnés.

Une fois leur méfait accompli, ils retournèrent dans la pénombre.

Chapitre 3: Barricade

Au petit matin je pus me rendre compte des dégâts causés pendant la nuit: près de 45 000 faux commentaires.

Les escrocs! Je fus choqué. La tête me tourna. Je perdis pieds puis connaissance. Je m’écroulai lourdement sous un olivier. Martinez, un pauvre hère qui trainait souvent autour de mon blog et de ceux de compères, me réveilla d’un coup. Remis sur pieds, je décidai alors de prévenir toute éventuelle nouvelle attaques de zombies, en installant un anti-spam sur le blog.

Puis j’attendis la nuit.

Chapitre 4: Le désespoir

La nuit s’installa. Une nuit froide comme la main d’un serpent. Ma hantise était que les zombies reviennent. Mais j’avais confiance en la solidité de mon blog.

Et là, dans la pénombre, je les vis débouler. Ils partirent cinq cents, ils se virent cinq mille en arrivant au blog. Le choc fût fulgurant, magnifique. Tous les commentaires crachés par les zombies furent contrés par l’anti-spam.

704729_30030228.jpg

Je riais, porté par la défaite infligée par mon blog aux assaillants. Enfin, cette masse grouillante et vile n’y pouvait plus rien! Enchanté par la tournure que prenaient les événements, je passai une nuit agréable.

Le lendemain, quelle ne fut pas ma stupeur, lorsque, consultant les statistiques d’accès au blog, je vis les traces indélébiles du passage des zombies! Pauvres statistiques, défigurées, inexploitables, anéanties à tout jamais! Malgré leur défaite, les zombies ne renonçaient pas. Ils vinrent alors, matin et soir, par dizaines, hurler et cracher devant mon blog, pendant des jours et des jours, sans pouvoir toutefois vomir leurs commentaires. Mais je les voyais là, et je n’en pus plus.

La rage m’envahit alors. Il fallait mettre un terme à cette histoire qui n’avait que trop duré. Je décidai alors de placer à la racine du site un fichier .htaccess en y listant tous les zombies venus répandre leur bile.

Puis j’attendis.

Chapitre 5: Un funeste destin

Je le sais, la partie est maintenant perdue. Les zombies, dénués de toute âme, viennent toujours par centaines, que dis-je, par milliers chaque jour. Ils butent contre la porte mais reviennent quand même à la charge, et impactent mes statistiques et surtout le serveur qui héberge mon blog :-(

Epilogue: L’antidote, ou comment ne pas devenir soi-même un zombie

Qui sont ces zombies? Hé bien c’est vous, vous qui n’avez pas d’antivirus, pas de pare-feu, pas de logiciels anti-espions, qui ouvrez et exécutez toutes les pièces jointes de tous vos mails douteux!

Bande de cons!

Voici une solution gratuite pour ne pas devenir vous-même un zombie:

  • Si vous n’avez pas de pare-feu, installez-en un. Pour les débutants je vous conseille Zone Alarm, ou pour les plus expérimentés, Kerio.
  • Si vous n’avez pas d’antivirus, installez-en un. Par exemple Avast. Et lancez-le.
  • Installez Spybot Search and Destroy. Et lancez-le.
  • Installez Adaware. Et lancez-le.
  • Installez Firefox pour naviguer sur internet.

Merci d’avance.

2 réflexions au sujet de « L’attaque des ordinateurs zombies »

  1. Merci brave conteur de venir répandre la bonne parole aux ouïes des braves gens de ces contrées.
    En espérant voir les infâmes bientôt repoussés bien au delà de tes portes.

    En as-tu fait part au maître de tes terres, ton grand suzerain OVéhascHe-Poing-et-Fer ? Peut-être peut-il venir à ton renfort, c’est aussi le rôle d’un suzerain. Surtout si tu as une liste permettant de discerner clairement les infâmes rôdeurs des bons visiteurs (NB: une blacklist fiable quoi… désolé je n’ai pas réussi à traduire).

    Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>