L’utopie

« Partout où la propriété est un droit individuel, où toutes choses se mesurent par l’argent, là on ne pourra jamais organiser la justice et la prospérité sociale, à moins que vous n’estimiez parfaitement heureux l’État où la fortune publique se trouve la proie d’une poignée d’individus insatiables de puissance, tandis que la masse est dévorée par la misère. Aussi quand je compare les institutions utopiennes à celles des autres pays, je ne puis assez admirer la sagesse et l’humanité d’une part et déplorer de l’autre, la déraison et la barbarie. »

Thomas More, l’Utopie, 1516

L’espéranto

En sachant tous les débats houleux que peut entrainer un tel sujet, je tiens à déclarer tout d’abord que cet article n’est pas orienté pro-espéranto. Il va juste vous permettre de découvrir l’espéranto pour ceux qui n’en avaient jamais entendu parler avant.

Une fois n’est pas coutume, on va commencer par une foire aux questions.

Question: Qu’est-ce que l’espéranto?

Réponse: C’est une langue.

Question: La langue de quel pays?

Réponse: D’aucun pays en particulier, ou plutôt de tous les pays du monde (à peu de choses près) !

Question: Ça alors, comment est-ce possible?

Réponse: (ici se situe toute l’astuce, vous allez voir): contrairement à toutes les autres langues, bâties sur des siècles et des siècles, l’espéranto est une langue qui a été construite de toutes pièces, en 1887, par un monsieur, docteur de son état, qui s’appelait Ludwik Lejzer Zamenhof.

Question: Ah bon, et pourquoi s’est-il cassé les fesses à créer une langue? N’y en avait-il pas assez comme ça, des langues?

Réponse: Certes, des langues il y en a beaucoup, mais il faut le prendre sous un autre angle. L’espéranto, puisqu’elle a été construite, a été pensée au départ pour être simple à apprendre et à utiliser par tout le monde. D’une facilité si déconcertante qu’on l’apprend environ 7 fois plus rapidement que n’importe quelle autre langue.

Exemple percutant avec le verbe « être »:

En français:

  • je suis
  • tu es
  • il est
  • nous sommes
  • vous êtes
  • ils sont

En anglais:

  • i am
  • you are
  • he is
  • we are
  • you are
  • they are

En allemand:

  • ich bin
  • du bist
  • er ist
  • wir sind
  • sie seid
  • sie sind

Etc, je ne vais pas vous les faire dans toutes les langues. Vous voyez le point commun de ces langues: plusieurs mots différents pour une même chose. D’un point de vue apprentissage, c’est un peu débile vous ne trouvez pas?

En espéranto, pour le verbe « être », cela donne:

  • mi estas
  • vi estas
  • li estas
  • ni estas
  • vi estas
  • ili estas

Hé oui, pour l’espéranto on arrive au même résultat, mais plus simplement. C’est tout l’avantage de cette langue construite. Elle est dénuée de toute fioriture et autre tournure bizarre.

(Je ne vais pas vous faire de cours d’espéranto ici, ce n’est pas le but, vous trouverez pour cela des liens à la fin de l’article. Sachez seulement ceci:

  • L’espéranto, d’un point de vue grammatical, ne comporte que 16 règles fondamentales sans exceptions.
  • Impossible de vous tromper dans la prononciation et l’orthographe, une lettre = un son
  • Les racines des mots ont été empruntées des langues existantes, un français connait sans le savoir 75% des racines des mots du dictionnaire espéranto

Question: Si cette langue est si bien, pourquoi est-ce que l’on n’en entend jamais parler? Pourquoi est-ce que presque personne ne la pratique?

Réponse: Cette question est tellement vaste! Voici une liste en vrac et non exhaustive de raisons que j’ai souvent vu revenir (et qui à vrai dire me donnent des hauts le coeur, mais pour que le débat soit constructif il faut bien entendre le point de vue de chacun, et de toute façon j’ai dit plus haut que je ne prendrai pas partie. Voici donc cette liste):

  • On s’en sort déjà bien comme ça. Ce n’est pas la peine de s’encombrer.
  • C’est une utopie.
  • Pas besoin de pratiquer l’anglais littéraire pour faire du commerce.
  • A mettre en place dans un pays, et par extension dans le monde entier, c’est sûrement tout un gros bazar. Sachant qu’on n’arrive déjà pas à se bouger les fesses pour des choses vitales à court terme (l’écologie par exemple), une telle entreprise sera forcément repoussée aux calendes grecques.
  • A qui cela profitera-t-il, économiquement parlant?
  • La flême d’apprendre une nouvelle langue. Sachant qu’une langue ce n’est pas très intéressant si on est le seul à la parler au début…
  • L’espéranto est une langue contre l’anglais, contre les états-unis.
  • Avant que chacun parle 2 langues, il faudrait déjà que chacun puisse parler correctement sa langue natale.
  • Quand on voyage, on aime bien être dépaysé. Si on voyage ce n’est pas pour entendre la même langue que chez soi.
  • etc etc…

On pourrait très bien faire également une liste pro-espéranto, comme par exemple:

  • C’est la langue la plus simple à apprendre.
  • C’est une langue anationale. Elle ne profite à personne.
  • Même si la langue internationale serait l’espéranto, chaque pays utiliserait toujours sa langue nationale. L’espéranto n’a pas pour vocation de supprimer les autres langues.
  • L’espéranto permettrait d’unifier les communications internationales, et favoriser les échanges culturels et commerciaux.
  • En s’imposant comme langue internationale, l’espéranto permettrait aux langues dominantes de ne pas écraser les langues minoritaires.
  • etc etc…

Ce que je retiens de tout ça, c’est que le monde est si vaste, si complexe, qu’il a une inertie tellement gigantesque, que tellement d’intérêts personnels ou communs s’entrecroisent, que même si en tant que langue l’espéranto possède toutes les qualités, il ne pourra pas se développer dans le monde actuel.

Et plus généralement, ces problèmes de complexité et de puissance dépassent allègrement le problème de l’espéranto. Mais ceci est un autre débat…

Voici pour conclure, une petite liste de liens qui vous permettront d’en savoir plus sur les origines de l’espéranto, comment apprendre l’espéranto gratuitement sur internet avec un prof particulier gratuit (je l’ai fait il y a quelques années, c’est excellent), etc…

http://fr.lernu.net/

http://esperanto.net/info/index_fr.html

http://ikurso.esperanto-jeunes.org/

http://www.esperanto-sat.info/

http://www.uea.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esperanto

http://reta-vortaro.de/revo/ (dictionnaire très complet)